Les colles utilisées en Lutherie

Le monde de la chimie a révolutionné le concept d’adhésif et de colle dans tous les métiers, y compris celui de la lutherie. Jusqu’au début des années 1900, on utilisait de la colle natural à os (fort) ou à tissu (faible), si bien que la lutherie classique des années 1600 ne pouvait adopter que ce type de solution.

Les colles qui suivent la colle animale sont les colles vinyliques (acétate de polyvinyle, Vinavil), colles caoutchouteuses peu utiles dans notre travail. Ils sont principalement utilisés pour coller des panneaux de particules ou du placage. Ils ont une bonne résistance à l’eau et à la chaleur, mais étant caoutchouteux, ils ne sont pas faciles à travailler. Ne pas utiliser dans la fabrication de violon classique, alors que dans le électrique, ils peuvent trouver des applications. Si vous avez besoin de l’utiliser autrement que pour le violon, achetez-le, car c’est une colle qui résiste à l’humidité (de l’extérieur).

Les colles aliphatiques (Titebond original et similaire) sont la solution américaine au problème. Ils résolvent les faiblesses de la colle animale, ayant une résistance et une élasticité égales à celles d’un vinyle, tout en conservant les caractéristiques de réversibilité. Ils sont nettoyés à l’eau et fondent (lentement) avec de l’eau et de la chaleur, mais une chaleur plus grande, que nous ne trouverons pas facilement dans l’environnement. Vous pouvez donc rester tranquille sans exagérer. Je me souviens d’avoir utilisé des aliphatiques sur des ponts de guitare, qui étaient ensuite décollés pour laisser l’instrument au soleil dans la voiture.

La colle polyuréthane, dans la version Titebond (que je connais), est une colle exceptionnelle, mais avec des utilisations ciblées et réfléchies. On ne la trouve pas facilement et, comme elle vient d’Amérique, on trouve souvent une colle déjà durcie et dont la date de péremption est très courte. C’est une colle qui gonfle et se fixe à tout ce qui se trouve, adhérant à presque tous les types de matériaux (pas seulement les matériaux poreux comme le bois). Je recommande l’utilisation dans des opérations économiques et peu probables, par exemple le collage d’une palette brisée en un millier de pièces (dont 50% sont absentes) d’un outil de peu de valeur. Gonflement peut remplir comme un stuc. Attention à bien fermer le bouchon!

Pour les essayer tous ce lien a une excellente solution:

 

 

 

 

 

Je vous conseille de ne pas exagérer lorsque vous commandez de grandes quantités, les colles sèchent avec le temps, même lorsqu’elles sont fermées, elles durcissent. Surtout polyuréthane.